15/11/2009

"Une Belle epoque" (Episode 2/7)

Durant la première moitié roman, tout fut équilibre et harmonie  entre l'auteure et ses personnages. Ils voulurent parler de la misogynie des peintres du XIXème siècle ? Des femmes fatales de Gustav Klimt ? Du Symbolisme ? De la Joyeuse Apocalypse ? De l'Art nouveau ? De leur lien avec l'écriture ? Très bien. Mais elle les fit -aussi- échanger sur la post-modernité, la communication immédiate, l'ère du « Moi Je » et du « Moi multiple ». A un moment donné, les personnages décidèrent de devenir romanciers, et, là, Kate Milie se trouva confrontée à un deuxième jeu d'écriture.

ordi

16:17 Écrit par KM | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.